Loading color scheme

Plan territorial de lutte contre la propagation de la Covid-19 en Guadeloupe

Plan territorial de lutte contre la propagation de la Covid-19 en Guadeloupe. 
Le respect des gestes barrières sur les marchés alimentaires 

Août-septembre 2020 

Cahier des charges sanitaire 

Les marchés, de plein air ou sous halles couvertes, sont soumis aux mêmes règles sanitaires de lutte contre la propagation de la covide19 que tous les commerces. Cependant, s’ils ont fait l’objet et de mesures spécifiques en mars 2020 (fermeture, sauf autorisation dérogatoire), c’est parce qu’ils avaient été identifiés comme présentant des risques sanitaires particuliers, notamment en termes de densité de personnes et de difficultés de gestion des flux. A l’inverse, les marchés présentent l’avantage, pour la grande majorité d’entre eux, de se tenir en plein air ou dans des lieux ouverts, ce qui constitue un atout à valoriser face à la propagation de la covid19.  

Les maires des communes concernées sont tenus, en lien avec les organisateurs de chaque marché, de mettre en place des dispositions adaptées, tenant compte notamment de la configuration et de la fréquentation du lieu, pour faire respecter la distanciation physique et les gestes barrières par les commerçants et les clients. 

Règles pour organiser un marché de plein air ou sous halles couvertes. 

Conception et organisation du marché

  • Prévoir suffisamment d’espace entre les étals. Ceci peut par exemple impliquer, en concertation avec les commerçants : d’entendre l’implantation du marché pour mieux séparer les étals ; de réduire le nombre de commerçants autorisés ; d’ouvrir un étal sur deux (en alternance, pour obtenir un positionnement des stands en quinconce dans une même allée) ; etc.  
  • Matérialiser, si besoin, entrée et sortie, ainsi qu’un sens de circulation dans le marché.  
  • Organiser des circulations fluides, évitant notamment les points d’engorgement et, selon la largeur des allées, les croisements de clients.  
  • Entendre éventuellement les horaires d’ouverture pour éviter les pics de fréquentation.  
  • Agencer chaque étal pour éviter le contact entre vendeurs et clients, entre clients, et entre clients et produits : rubalise, marquage au sol, barrières Vauban, caisses à fruits, plexiglas ou film polyéthylène protégeant les denrées, etc.  
  • Matérialiser au sol, devant chaque étal, des distances d’un mètre à respecter entre chaque client. 

    Affichage des consignes de sécurité 
  • Afficher les consignes sanitaires générales (distances physiques, gestes barrières.).  
  • Afficher les consignes propres au marché (entrée, sorte, sens de circulation.) ou à chaque stand (respect des distances de sécurité́, etc.).  
  • Informer de la nécessité de laver à l'eau les fruits et légumes avant consommation.  
  • Informer de la nécessité de jeter les mouchoirs et masques usagés dans les poubelles (ou, en l’absence de poubelles, l’obligation de les remporter).
     
    L’affichage doit être fait aux endroits pertinents, de façon à être parfaitement visible et lisible pour tous.

    Fonctionnement du marché 
  • Du personnel dédié sera chargé de réguler la fréquentation et rappeler les gestes barrières : ASVP, policier municipal, conseiller municipal, placier, représentant de l’association des commerçants.  
  • Du gel hydro alcoolique sera mis à disposition des clients à leur arrivée sur site et/ou sur les étals, et ils seront invités à s’en servir.  
  • Les clients respecteront une distance suffisante entre eux, d’un mètre minimum, dans les files d’attente.  
  • Les clients ne manipuleront pas eux-mêmes les produits, ou seulement ceux qu’ils achètent effectivement.  
  • Chaque commerçant respectera les mesures d’hygiène suivantes :  
    • Porter un masque en permanence (veiller à un usage correct de ce masque !).  
    • Autant que possible, servir lui-même les clients.  
    • Se laver ou se désinfecter régulièrement les mains (friction hydro alcoolique).  
    • Favoriser les paiements sans contact et désinfecter régulièrement les claviers de paiement, les caisses et les plans de travail.  
    • Si possible, dédier une personne à l’encaissement (sans contact avec les produits alimentaires).  

Les mesures identifiées dans ce guide peuvent être adaptées et complétées autant que nécessaire, en fonction des spécificités locales, en recherchant une efficacité optimale pour prévenir la propagation de la covid19.