Le projet de Tramway de Cap Excellence

Imprimer

 

Afin de s’inscrire dans une logique d’aménagement durable du territoire et de fluidifier les déplacements sur son territoire, le Syndicat Mixte des Transports et la Communauté d’Agglomération Cap excellence envisagent de mettre en service un Tramway à l’horizon 2020. Ce projet phare est parfaitement compatible avec les idées de la Région Guadeloupe validées par le SAR (Schéma d’Aménagement Régional).


Un projet partenarial

Ce projet est co-porté par le Syndicat Mixte des Transports du Petit Cul-de-Sac Marin et la Communauté d’Agglomération Cap Excellence, regroupant les communes de Baie-Mahault, Les Abymes et Pointe-à-Pitre d’une part, et d’autre part par les assemblées régionales et départementales.

Le SMT est l’autorité organisatrice des transports urbains de l’agglomération. Il est donc l’organisme légitime et responsable de l’organisation des transports sur le territoire de l’agglomération.

 

 

Cap Excellence s’est vu déléguer la compétence « études et réalisation des équipements et infrastructures de transports publics urbains de voyageurs » pour la première tranche de réalisation du TCSP. Cette délégation permet à la Communauté d’Agglomération Centre d’intégrer dans les opérations de Rénovation Urbaine des villes des Abymes et de Pointe à Pitre la dimension « déplacements » et particulièrement le Transport Collectif en Site Propre.

La poursuite des opérations de Rénovation Urbaine n’étant désormais possible que si Cap Excellence proposait la réalisation d’un réseau de transport.

Ainsi, le SMT conserve la vision d’ensemble nécessaire à la mise en oeuvre du PDU et notamment le déploiement du réseau de bus d’agglomération, et Cap Excellence apporte son concours financier et son concours en ingénierie à un projet structurant sur son territoire.


Cap Excellence et le SMT en partenariat avec la Région Guadeloupe, ont présenté en septembre 2013 la 1ère tranche du projet dans le cadre du 3ème appel à projets national sur les transports collectifs et la mobilité durable.


Un programme ambitieux

Le tramway constituera « l’ossature » du réseau de transport urbain. Ce dernier sera complété par le réseau de bus en cours de redéploiement et les modes de déplacements actifs (piéton, vélo).

A terme, le réseau de transport s’organisera autour de 2 lignes de tramway d’une longueur de 31,3 kms et s’accompagnera d’un réseau de bus urbain étoffé qui desservira les 4 communes de l’agglomération centre : Les Abymes, Baie-Mahault, Le Gosier et Pointe-à-Pitre.

 

La mise en oeuvre du TCSP a été phasée en trois temps :

Ligne 1 : Liaison Abymes /Pointe-à-Pitre/ Baie-Mahault, selon un axe nord-est – ouest

partant du nouveau CHU jusqu’à la ZI Jarry et le centre de Baie-Mahault.

  • La première tranche du réseau sera mise en service en 2019. D’un linéaire de 10,7 km et 24 stations. Cette première phase de réalisation s’insère sur le corridor présentant le potentiel de demande le plus élevé et répond au besoin urgent de désenclavement des quartiers dits « politique de la ville ».

 

Ligne 2 : Liaison Abymes/Pointe-à-Pitre/ Gosier, selon un axe nord-sud partant de Petit- Pérou jusqu’à l’Université de Fouillole pour aboutir à Belle-Plaine sur la commune du Gosier

  • La seconde tranche sera mise en service en 2023 et correspondra à 6,6 kms d’infrastructure supplémentaires. Elle empruntera la route dite «des Ecoles» due à la concentration d’établissements scolaires sur cette portion.

 

  • La troisième tranche sera mise en service en 2030. A cet horizon , les 14 kms d’infrastructure supplémentaires permettront de desservir la zone de Jarry.

La principale difficulté de la desserte de Jarry est liée au franchissement de la Rivière Salée.

La cohérence globale du réseau sera atteinte une fois les trois tranches réalisées et notamment quand la Zone de Jarry, poumon économique de l’agglomération sera desservie.

 

Cette cohérence concerne (du nord au sud de l’agglomération) :

  • La nécessité de prendre en compte la desserte des nouveaux équipements publics positionnés au nord de la commune des Abymes, notamment les nouveaux CHU et Centre de Gérontologie Régional ; le Parc d’activités de Dothémare- Providence, les ZAE de Petit-Pérou et de Dugazon de Bourgogne en pleine restructuration.
  • Proposer une desserte performante aux quartiers faisant l’objet d’une rénovation urbaine et les relier aux principaux équipements et services publics (Le Raizet, Grand Camp, Lauricisque, les quartiers RHI)
  • Assurer la desserte des équipements scolaires (écoles, collèges, lycées, université)
  • Favoriser l’intermodalité et le report des trafics vers les transports collectifs (parking relais au terminus nord du tramway, correspondance à Bergevin avec les bus départementaux et les liaisons maritimes).

 

Les objectifs du projet de tramway

1. Amélioration des Modes de Déplacement sur l’Agglomération Centre

  • Apporter un mode de transport fiable et attractif, répondant aux besoins actuels et futurs du territoire,
  • Faciliter les déplacements des habitants et les usagers de la zone, Encourager l’utilisation des transports en commun,
  • Remplacer certaines lignes de bus par un tramway : plus rapide, plus agréable, plus fiable, plus confortable et plus silencieux.

2. Aménagement et Restructuration Urbaine

  • Participer à la qualité urbaine des voies empruntées, accompagner les développements urbains,
  • Renforcer la solidarité par le transport,
  • Desservir les quartiers en rénovation urbaine,
  • Développer la mixité sociale.

3. Développement Economique

  • Créer des emplois durables,
  • Renforcer les zones d’activités économiques

 

La Concertation

Les modalités de la concertation

Située en amont de l’enquête publique, la concertation préalable à la mise en œuvre du tramway est fondamentale pour la réussite du projet.

L’article L300-2 du code de l’urbanisme prévoit qu’une procédure de concertation doit intervenir préalablement à «toute opération d’aménagement lorsqu’elle modifie de façon substantielle le cadre de vie ou l’activité économique ».

Le Conseil Communautaire devra délibérer sur les objectifs poursuivis et sur les modalités d’une concertation associant, pendant toute la durée de l’élaboration du projet, les habitants, les associations locales et les autres personnes concernées.

La concertation a pour but de recueillir l’avis des administrés et du grand public pour en tenir compte lors de l’élaboration du projet. Le bilan de la concertation être validé par les conseils municipaux des villes membres, le SMT et par le conseil communautaire de Cap Excellence.

Les séances de concertation servent à faire naître le débat, faire émerger des solutions, étudier les alternatives suggérées par le public.

A cette occasion, des problématiques réelles peuvent être identifiées, notamment pour la vie quotidienne des riverains.

 

Plusieurs séances de concertation sont prévues pour être au plus près des usagers.

Ces réunions permettront de faire des modifications et d’ajuster plus finement les caractéristiques du projet.

 

Les Caractéristiques du Tramway

  • Longueur des voies : 10.63 km
  • Nombre de rames : 22
  • Nombre d’arrêts : 23
  • En service 7j/7
  • Mise en service : 2019
  • Plage horaire de service ensemaine : 5h à 23h

 

La Performance  environnementale du Projet Tramway

Dans le contexte énergétique de la Guadeloupe, la pertinence environnementale du projet de tramway sera effective s’il n’induit pas d’émissions de CO2 supplémentaires.

En ce sens, Cap Excellence et le SMT ont prévu :

  • De la production d’électricité par énergies renouvelables notamment par du photovoltaïque sur les parkings relais et centres de maintenance.
  • La performance énergétique du matériel roulant et de tous les équipements et bâtiments (à énergie positive).
  • L’accompagnement au changement de la population pour un bon report modal de la voiture vers les transports en commun (action du PCET).